En ligne.fr





Traducteur Anglais Espagnol


Un traducteur de langue maternelle française

Passionné par l'Anglais et l'Espagnol

Passionné le web, les applications mobiles

Introduction à la localisation

Index de l'article
Introduction à la localisation
En quoi consiste la localisation  ’
Aspects spécifiques de la localisation
Le rôle du coordinateur de traduction
La relecture des projets de localisation
Le chef de projet localisation
Les tarifs de la localisation
Toutes les pages

Concept encore novateur il y a 10 ans, la localisation fait désormais partie du quotidien du traducteur et notamment de ceux qui travaillent pour les nouvelles technologies.

C’est tout à fait par hasard qu’à l’issue de mes études de traduction (diplôme obtenu en 1997), je me suis retrouvée dans le domaine de la localisation. Quelques mois après l’obtention de mon diplôme, j’ai appris qu’une société britannique de localisation recherchait des traducteurs techniques volontaires pour quelques mois d’expatriation en Écosse, pour répondre à une surcharge ponctuelle de travail. J’étais intéressée mais sceptique sur mes compétences, n’ayant encore quasiment pas d’expérience. Lorsque j’ai prévenu la personne qui s’occupait du recrutement des traducteurs français de cette société de mon absence d’expérience en traduction informatique (rien de plus que les cours de traduction informatique de l’ESIT), elle m’a répondu que cela n’était pas grave, que le plus important était d’être motivé et d’avoir une vraie volonté d’apprendre.C’est donc forte de ces deux caractéristiques que je me suis retrouvée nommée au poste de coordinatrice de traduction d’une société de localisation située dans les faubourgs d’Édimbourg. Il s’est vraiment agi d’une expérience unique et d’un apprentissage à l’anglo-saxonne, c’est à dire « sur le tas ». Aucune formation ne m’a été proposée à mon arrivée, on m’a mis un projet entre les mains et on m’a dit « It’s up to you now, good luck ! ». Oups. Les premiers jours et les premières semaines ont été éprouvants et pleins d’anxiété, et je suis passée par tous les stades progressifs de « Je ne vais jamais y arriver ! » à, environ deux mois plus tard, « Ca y est, je maîtrise et suis capable de mener à bien ce qu’on attend de moi ». J’ai passé 6 mois à Édimbourg avant de rentrer en Europe continentale et de continuer à travailler comme traductrice indépendante dans le domaine de l’informatique, auquel le destin avait voulu que je sois formée. Je travaille aujourd’hui depuis plusieurs années dans ce domaine (quoique pas uniquement), notamment avec une importante agence britannique, et suis donc ici pour témoigner de mon expérience de la localisation.

Mais… en quoi consiste donc cette fameuse localisation ?