En ligne.fr





Traducteur Anglais Espagnol


Un traducteur de langue maternelle française

Passionné par l'Anglais et l'Espagnol

Passionné le web, les applications mobiles

Les débouchés dans le textile pour les professionnels multilingues

Diverses formations diplômantes sont destinées à l’univers de la mode et de l’industrie du textile. Les métiers auxquels elles préparent vont de la production à la création. En termes de débouchés, la pratique de deux ou plusieurs langues est un atout crucial.

L’industrie textile

Loin de se cantonner à la fabrication de vêtements pour des marques comme Pimkie, La Halle et La Redoute , l’industrie textile fournit des fils et des tissus pour de nombreux autres domaines tels que la décoration intérieure, le linge de maison, la chirurgie, l’automobile et l’aéronautique. Pour permettre une meilleure adaptation à la technologie et faire face à la concurrence étrangère, de nouveaux secteurs se sont ajoutés à la production : création, customisation et marketing. 


Ressource : http://www.observatoiremodetextilescuirs.com

Diplômes et compétences

Que l’on travaille pour une maison de couture, une entreprise de prêt à porter ou dans l’industrie du textile, certains métiers requièrent tout particulièrement la connaissance des langues : styliste, créateur désigner, acheteur, ingénieur et responsable de marketing et communication. Un niveau d’études élevé, un profil polyvalent et une spécialisation offrent plus de garanties en débouchés textile. Un diplôme supérieur en business school ou en arts appliqués permet de mieux se positionner sur le marché du textile qu’un simple BTS. L’université de la mode de Lyon propose une licence, un diplôme d’études et de recherches en 4 ans et un master en mode et création en 5 ans. Les débouchés ouvrent aussi bien au secteur du textile-habillement qu’aux domaines de la cosmétique, les accessoires et la bijouterie. Création, gestion, commerce, marketing et communication, toutes ces disciplines peuvent s’avérer importantes, quelle que soit la spécialisation. C’est d’autant plus porteur pour le professionnel du textile qui peut être amené à exercer dans plusieurs secteurs au cours de sa carrière.

Ressource : http://www.universite-mode.org

Le métier de designer

L’exemple du designer illustre bien cette dimension polyvalente du professionnel multilingue du secteur du textile. Pour créer, il doit s’appuyer sur une solide connaissance des matériaux, de l’état du marché, des habitudes des consommateurs et des tendances du moment. Il exerce ses talents artistiques aussi bien dans les tissus que dans le papier peint ou la céramique. Il conçoit des prototypes, des motifs et des coloris et veille à la qualité des produits. Si son travail se situe en amont de celui du styliste, il est un créateur à part entière, en contact avec des clients, dans les salons notamment. Il est d’ailleurs amené à collaborer étroitement avec un styliste et un chef de produits. Le succès d’une collection de vêtements dépend en partie de sa capacité à innover et à anticiper. Aujourd’hui, la grande majorité des designers en textile travaillent en free-lance, en prospectant eux-mêmes auprès des entreprises et des bureaux de style. Un diplôme supérieur en arts appliqués ou en arts décoratifs s’avère indispensable pour accéder à un emploi stable, dans le papier peint ou la décoration de maisons.

Le textile technique

Matériaux résistants à haute température, tissus antibactériens ou antitaches, fibres filtrantes, la filière du textile technique est en pleine croissance. Laboratoires et startups rivalisent en créativité. 40% des activités sont destinées au textile et à l’habillement. Dans ce domaine, la France occupe le 2° rang européen, après l’Allemagne Les autres filières qui profitent de cet essor sont l’électronique, les applications mobiles, le software et la recherche. Le secteur offre un débouché prometteur, notamment pour l’ingénieur qui peut intervenir à tous les échelons de la production mais aussi la gestion et le commerce.