En ligne.fr





Traducteur Anglais Espagnol


Un traducteur de langue maternelle française

Passionné par l'Anglais et l'Espagnol

Passionné le web, les applications mobiles

Utiliser un logiciel de TAO - Prétraduction

Index de l'article
Utiliser un logiciel de TAO
Prétraduction
Avantages et inconvénients de la TAO
Exemple concret
Surmonter la complexité du logiciel de TAO
Toutes les pages
 

Comment fonctionne la prétraduction avec un logiciel de TAO ’ 

Lorsque l’on doit traduire un texte similaire au texte de référence (par exemple, mise à jour d’un manuel d’utilisation ou traduction d’un manuel pour un produit semblable), on prétraduit le texte à traduire. C’est-à-dire que le nouveau texte source est segmenté, puis le programme cherche dans la base des segments identiques dans la langue source pour proposer la traduction qui avait été effectuée précédemment. La traduction des segments pour lesquels il existe une correspondance parfaite peut être insérée automatiquement lors de l’opération de prétraduction. Les traductions pour les correspondances approximatives ne pourront être insérées que manuellement lors de la traduction du texte.

Une fois l’opération de prétraduction finie, le traducteur traduit le texte à l’aide du logiciel d’aide à la traduction. Il dispose du texte source, avec correspondances parfaites insérées ou non, et il doit analyser chaque phrase au moyen de commandes. Si le logiciel trouve dans la base un segment identique ou à peu près identique, il proposera au traducteur la traduction correspondante. Les correspondances s’affichent dans une fenêtre différente de celle où se trouve le texte. Lorsque la correspondance est partielle, les différences sont signalées dans le segment source (par exemple, en rouge pour les parties supprimées et en vert pour les parties ajoutées). Le traducteur peut alors insérer (ou pas) la traduction proposée, puis effectuer les modifications nécessaires. Le logiciel reconnaît également les segments nouveaux traduits au cours de la traduction. Par exemple, si une formule se répète tout au long d’un texte, le logiciel propose dès la deuxième occurrence la traduction que le traducteur aura choisie pour la première occurrence.

Ces logiciels permettent également de disposer d’un glossaire en ligne, qu’il est possible d’enrichir au cours de la traduction. On peut charger un glossaire de base contenant la terminologie propre au domaine ou au produit, et ajouter au fur et à mesure les termes nouveaux rencontrés en cours de traduction (terme source et sa correspondance dans la langue cible).

Le principe est relativement simple.